Armelle est enceinte

Récits sexe de votre expérience insolite, de votre première fois ou même de vos fantasmes pas encore réalisés

Armelle est enceinte

Un achat permet de faire vivre notre site échangiste et libertin Clique ici

Sex shop libertin
 

Armelle est enceinte

Messagepar Spirit91 » Mar 17 Avr 2012 12:45

J’ai rencontré Armelle il y a environ un an ; c’est une très jolie femme d’environ 40 ans, grande avec des yeux bleus en amande ; elle est mince mais a une poitrine assez imposante.
A l’époque elle était assez désespérée car son mari avait eu un accident vasculaire cérébral l’année précédente et cet accident lui avait laissé des séquelles.
Au début elle me parla surtout de la difficulté qu’elle avait à gérer l’éducation des enfants avec un Père qui n’arrivait plus à tenir son rôle.
Peu à peu nos conversations devinrent plus intimes et elle m’avoua un jour que son mari
n’arrivait plus à avoir une érection.
Mon questionnement devint plus précis et elle se plia de bonne grâce au jeu de la vérité :
- As-tu essayé de l’exciter ?
- Non, pas trop…son comportement a changé ; il m’agace…alors je n’ai plus tellement envie de faire l’amour avec lui
- Et lui, a-t-il encore envie de toi ?
- Je crois que oui…mais comme je ne l’encourage pas il se tient tranquille

Peu de temps après elle me dit un soir au téléphone :
- Es-tu libre demain ?
- Oui…
- Et bien réserves un hôtel, j’ai envie de faire l’amour avec toi

Et c’est ainsi qu’elle devint ma maîtresse
Elle a une sensualité assez classique, elle aime bien que je l’embrasse partout mais ne me rend pas la pareille… ce qui est un peu frustrant ; par contre elle vibre dès que je suis en elle ce qui m’amène souvent à l’inonder peu de temps après la pénétration.

Nous nous entendons bien et faisons l’amour une fois par semaine en allant à l’hôtel après avoir déjeuné ensemble.
Il nous arrive souvent de parler de son mari pour lequel elle n’éprouve ni sentiment ni désir mais qu’elle ne veut pas abandonner.
- Et tu le supportes mieux maintenant que je suis dans ta vie ?
- Non, mais c’est vrai que tu m’apportes un grand réconfort...et puis tu m’as redonné le goût du plaisir
- Merci c’est flatteur…mais je me sens un peu coupable envers ton mari ; je lui pique sa femme alors qu’il l’aime et la désire encore
- Oui, mais je t’ai dit qu’il ne peut plus bander… J’ai parfois l’impression que tu me pousses dans ses bras
- Non, mais j’éprouve une certaine compassion pour ton mari et comme tu es mariée, il ne serait pas anormal à mes yeux que vous ayez des relations sexuelles
- Bon…et bien si ça arrive tu seras le premier informé
- Ca ne m’empêchera pas d’être jaloux

Quelques jours plus tard, en déjeunant, Armelle me confie que son mari a obtenu une ordonnance de « viagra » de la part de son médecin
- Qu’est ce qui t’inquiète ?
- Non… il sait très bien que je n’ai pas envie de lui, mais j’ai peur que ce médicament ne soit pas adapté à l’accident cérébral qu’il a eu
- Je ne sais pas…il vaut mieux en parler à un médecin

La semaine suivante la question du viagra revient dans notre conversation
- Mon toubib m’a dit que ce n’était pas conseillé dans son cas, mais qu’on ne pouvait pas l’empêcher d’en prendre à condition que ce ne soit pas tous les jours
- Oui, mais s’il prend du viagra il va avoir envie de toi… pourras-tu résister ?
- Evidemment, je t’ai dit que c’est fini … et je peux même t’avouer que nos relations intimes s’étaient arrêtées bien avant son accident cérébral
- Mais il t’a pourtant fait deux enfants
- Oui, mais c’était à une époque où nous nous entendions parfaitement…

Dans la conversation Armelle m’avoue que son mari a été un excellent amant au début de leur relation
- Nous faisions l’amour au moins une fois par jour, souvent deux…
- Alors pourquoi le désir vous a-t-il quitté ?
- Il n’a pas supporté d’avoir des Enfants, probablement parce qu’il a eu des problèmes familiaux, étant petit
- Mais toi, tu avais déjà deux enfants d’un mariage précédent…alors pourquoi en avoir avec lui ?
- Je vais te raconter : quand je l’ai connu j’avais divorcé depuis deux ans et il y avait un homme dans ma vie… mais nous avions des relations irrégulières ; il voyageait beaucoup pour son travail et venait rarement me voir
- C’est ainsi qu’Eric est devenu ton amant ?
- Oui… je le trouvais drôle et attentionné
- Et l’un à chassé l’autre ?
- Non pas tout à fait ; il y a eu une histoire…
- Raconte…
- Et bien, J’ai eu les deux hommes en même temps pendant plusieurs mois
- Plusieurs mois ? Je croyais que tu étais « séquentielle » et ne pouvais pas aimer deux hommes en même temps
- Tu as raison, mais Eric me courtisait à sa façon ; il passait tous les jours chez moi… et savait m’exciter
- Et l’autre homme ?
- Je le voyais une fois par semaine… et évidemment il me faisait l’amour
- Et tu aimais être inondée par deux hommes, car je suppose qu’Eric ne mettait pas de préservatif ?
- Tu as raison, je n’ai jamais aimé les préservatifs… Non, je n’aimais pas trop mon comportement mais je ne pouvais pas résister à Eric et n’avait pas envie de faire de la peine à mon ami…il m’avait beaucoup aidé au moment de mon divorce
- Alors combien de temps cela a t’il duré ?
- Six mois… j’ai un peu honte de te l’avouer
- Je ne te juge pas
- Il est même arrivé que je fasse l’amour avec Eric dans l’après midi et que mon ami vienne me voir le soir… bon, je n’aime pas trop en parler
- Et comment la situation a-t-elle changé ?
- Je suis tombée enceinte
- Ah bon… d’Eric ou de l’autre ?
- d’Eric évidemment, je sais compter
- Alors tu as gentiment prié l’autre Monsieur de s’en aller
- Ca n’a pas été facile mais quand il a su que j’attendais un enfant d’Eric il s’est effacé, comme un « gentleman » d’ailleurs…

Pendant deux semaines Armelle ne me donne plus signe de vie… et puis un jour elle me téléphone et me dit :
- On déjeune ensemble demain ?
- Bien sûr, que t’es t’il arrivé ?
- Je te raconterai

Le lendemain nous déjeunons ensemble mais Armelle n’a pas envie de me raconter ce qui lui est arrivé ; un peu avant le désert je la questionne directement :
- Il s’est passé quelque chose avec Eric ?

Je la vois piquer du nez dans son assiette ; puis elle relève sa charmante frimousse pour me dire :
- Le viagra a fait son effet
- Tu as eu des relations sexuelles avec Eric ?
- Oui…
- Bon, si tu n’as pas envie d’en parle ça ne fait rien…mais tu sais bien que je peux tout entendre

C’est vrai qu’en cet instant je souffre car il n’est jamais agréable d’apprendre que la femme avec laquelle on est, couche avec un autre…même s’il s’agit du mari
- Je t’avais dit que te dirai, s’il se passait quelque chose… je m’exécute
- Ce sera plus facile si je te questionne
- Probablement
- Alors voyons… c’était quand ?
- Il y a un peu plus d’une semaine
- Et pourquoi as-tu cédé, toi qui étais si certaine de ne pas succomber ?
- Pour une fois la soirée s’était passée sans heurt ; il avait apporté une bouteille de vin rosé
- Et c’est le vin qui t’as désinhibée ?
- Non pas moi…lui
- Comment cela ?
- J’ai retrouvé un instant l’Eric que j’avais connu ; il a beaucoup bu et s’est mis à raconter des histoires drôles
- Oui, mais il a bien dû être un peu entreprenant pour que tu cèdes ?
- Les enfants étaient partis dormir chez leurs copains, nous étions seuls
- Oui ?
- Et bien il était gai et m’a fait rire… à un moment il s’est approché de moi pour m’embrasser ; je lui ai tendu mes lèvres…après tout c’est mon mari !
- Je n’ai rien dit
- Bon, nous nous sommes embrassés un peu et je pensais qu’on allait en rester là
- Oui, mais… j’ai deviné
- Qu’as-tu deviné ?
- Il avait pris du viagra sans que tu le saches
- C’est vrai
- Il m’a soulevé de mon siège pour m’embrasser et quand il s’est collé à moi j’ai senti son érection
- Et ça t’a donné immédiatement envie ?
- Non… mais tu as raison, le vin avait quand même un peu émoussé mes défenses
et comme tu m’avais déculpabilisée si ça arrivait… et bien je me suis laissée faire
- Tu veux dire qu’il t’a conduite dans la chambre et qu’il t’a prise de force
- Non, pas de force… j’ai été heureuse qu’il puisse avoir une érection ; quand il a commencé à me caresser je n’ai pas eu le courage de l’en empêcher
- Oui, je comprends
- Non… tu ne comprends pas : ce n’est pas avec lui que j’ai fait l’amour mais avec toi… tu sais bien que je t’ai dans la peau
- Admettons, mais c’est bien lui qui a été en toi, et qui...
- Evidemment mais c’est ton nom que j’ai prononcé quand il a éjaculé, si tu veux savoir
- Et il n’a rien dit ?
- Non il avait un peu trop bu pour écouter mes murmures ; maintenant j’ai honte de moi

Avant de nous quitter Armelle me demande
- Maintenant que tu sais, tu ne vas pas me quitter ?
- Non, sauf si tu le souhaites… mais je t’en prie dis moi si vous avez des relations sexuelles régulières
- Il ne s’est rien passé depuis
- Je te crois

Pendant les semaines qui suivent nous reprenons nos habitudes et je sens qu’Armelle est plus ardente qu’avant ; elle m’accueille en elle avec tendresse et son plaisir est plus intense qu’auparavant

Deux mois plus tard elle espace nos rencontres en prétextant qu’elle a des obligations ; je ne suis pas dupe…il se passe quelque chose mais elle ne veut pas m’en parler ;
A la fin du mois suivant et alors qu’elle ne répond plus à mes nombreux appels par téléphone je suis surpris de l’entendre
- Armelle….Que t’es t’il arrivé ? pourquoi ce silence ?
- J’ai eu plein de problèmes
- De quelle nature ?
- Déjeunons demain ensemble pour en parler… et puis j’aurai tout mon après-midi

C’est l’un des codes que nous utilisons quand Armelle veut bien aller à l’hôtel après le déjeuner

- D’accord… mais dis moi quand même ce qui s’est passé. C’est Eric qui est à l’origine de ton silence ?
- Non pas du tout, j’ai eu beaucoup de problèmes…mais maintenant ça va mieux
- Alors dis-moi juste un peu de quoi il s’agit
- Et bien j’ai eu des problèmes de santé
- Rien de grave ?
- Oui et non… tu savais que je faisais un régime pour ne pas grossir
Avec tous mes problèmes je n’ai pas eu le courage de me rationner ; j’ai un peu grossi
- Tu as encore de la marge ; je t’ai toujours dit que tu as des fesses menues
- Tu es gentil mais ce ne sont pas les fesses ; j’ai pris du poids…je me trouve laide
- Permets-moi d’en juger
- C’est l’une des raisons pour lesquelles je ne t’ai pas fait signe avant
- D’accord, à demain

Je connais la vie d’Armelle qui a toujours été partagée entre l’anorexie et la boulimie ; ses explications sont crédibles

Lorsque je la vois s’approcher de moi le lendemain, je constate qu’elle a quand même un peu grossi ; ça se voit à son visage mais surtout à sa poitrine qui est un peu plus imposante qu’auparavant… Elle est vêtue d’une veste ample que je ne connaissais pas et porte des jeans

Pendant le repas elle me donne des détails
- Comment sont tes relations avec Eric ?
- Comme avant
- Tu veux dire qu’il ne t’a pas sollicité pour de nouveaux câlins
- Si, il a bien essayé mais je n’ai pas répondu à ses avances… Tu me crois ?
- Je sais que tu ne sais pas mentir ; si c’était faux je le devinerais
- Tu as raison j’ai horreur du mensonge…
- Mais, il continue à prendre du viagra ?
- Oui, de temps en temps…sous surveillance médicale
- Et ça n’a plus d’effet sur lui ?
- Si… mais
- Mais… quoi
- Et bien, comme je me refuse à lui il n’insiste pas mais il se caresse
- Vous dormez toujours dans le même lit ?
- Oui… et je sais très bien ce qu’il fait tout seul dans son coin, et puis c’est moi qui fait le lit. Tu veux d’autres détails ?
- Non j’ai compris…mais ça ne me dit pas pourquoi tu ne voulais plus me voir ?
- C’est compliqué à expliquer… étant seule à midi je me suis mise à manger et à boire un peu plus qu’à l’accoutumée. Tu sais c’est difficile de vivre avec un homme qui n’a plus toutes ses facultés
- Il en avait pourtant retrouvé certaines…
- Tu n’es pas drôle
- Et maintenant ça va mieux ?
- Oui, et j’ai même très envie de faire l’amour avec toi ; dépêchons nous de terminer ce repas

L’hôtel que j’ai réservé est dans le même immeuble, ce qui nous évite de prendre ma voiture ; nous gagnons rapidement la réception puis la chambre ; d’habitude Armelle m’embrasse toujours longuement dès que la porte est fermée ; elle semble avoir oublié cette habitude… je la vois qui ferme les rideaux sans permettre à un seul raie de lumière de passer ; elle ajoute :
- N’allumes pas ta lampe de chevet ; j’ai honte de me mettre nue devant toi
- Tu portes toujours ton chemisier blanc très ample ?
- Oui
- Et bien, si tu préfères tu peux le garder
- Oui… c’est même assez coquin ce que tu me proposes

Nous nous déshabillons dans le noir et nous allongeons sur le lit placés chacun sur le côté ; sans se serrer à moi ; Armelle entreprend alors de m’embrasser… son goût est bien le même et la douceur de ses baisers commence à faire de l’effet ; mes mains vont à la reconnaissance de son corps, elle gémit lorsque je touche sa poitrine… quand l’une de mes mains descend le long de son corps pour le caresser elle s’empare de ma main qu’elle place sur son sexe ; je suis un peu surpris par cette initiative mais je la sens toute mouillée et très ouverte… alors mon excitation va croissante ; je glisse le long du lit pour enfouir ma tête entre ses jambes ouvertes. Armelle a compris ce que je suis en train de faire ; elle ne m’en empêche pas…agenouillé au pied du lit mes mains fouillent son ventre puis ma bouche remonte vers son sexe qui accueille ma bouche, mon nez, ma langue avec une émotion que j’ai peine à dissimuler… chaque fois que mes mains s’aventurent vers son ventre Armelle contrarie mon mouvement et appuie sur ma tête afin que mes caresses buccales se poursuivent… Nous sommes tous les deux dans un état d’excitation qui va bientôt nécessiter une conclusion.
Alors soudainement Armelle prend l’une de mes mains et la pose tendrement sur son ventre.
Je pense « mon Dieu, c’est vrai qu’elle a grossi » ; je me souvenais de son ventre un peu déformé par ses quatre grossesses mais je comprends maintenant pourquoi elle ne voulait pas se montrer nue ; elle ne me laisse pas le temps de réfléchir et me dit :
- Viens maintenant et ne dis rien mais sois encore plus doux et plus léger que d’habitude

Je ne réponds pas mais mon corps remonte le long du sien qui est toujours placé sur le côté, un peu de travers ; l’envie est trop forte pour que je m’attarde ; je suis en elle… elle pousse un gémissement et ajoute d’une voix émue :
- Tu m’as bien dit que tu aurais aimé me féconder et me voir enceinte ?

Je rétorque d’une voix rauque et pleine de désir
- Oui, c’est vrai…
- Et bien je suis enceinte et c’est ton enfant que je porte… Viens maintenant

L’émotion est trop forte ; je me répands en elle en de longs jets tandis que des cris s’échappent de nos lèvres.
Le Désir est à son paroxysme ; je ne peux pas me décoller d’elle et continue à vivre et bouger en elle un long moment tout en faisant attention à ne pas trop appuyer sur son ventre.

Quand je me retire elle se lève et va ouvrir légèrement les rideaux afin qu’un peu de clarté pénètre dans la chambre

Je la contemple avec son ventre rond et je suis ému aux larmes ; elle se recouche à côté de moi et se blottit dans mes bras, puis se met à me parler doucement :
- Non cet enfant n’est pas de toi mais d’Eric, le jour…où j’ai succombé ; tu comprends maintenant pourquoi j’ai gardé le silence aussi longtemps ?

Elle poursuit sans attendre ma réponse
- Souviens toi ce que je t’ai dit après : ce n’est pas avec lui que j’ai fait l’amour mais avec toi… et j’ai prononcé ton nom. Veux-tu de cet enfant comme s’il était le tien ? Dans mon cœur il l’est et tu le sais

C’est vrai que je suis en proie à des sentiments contradictoires : oui j’aurais aimé féconder cette femme mais ce n’est pas moi qui l’ai fait. Ais-je suffisamment d’amour en moi pour accepter Armelle et son cinquième enfant ? Après quelques instants je réponds
- Oui, Armelle… ce qui compte c’est l’amour que nous nous portons. Je veux bien de vous deux
- Merci… Tu es mon Amour ; c’est la première fois que je te le dis

Le temps s’est arrêté ; au bout d’un long moment de silence Armelle reprend la parole
- Je vais te dire un secret qui explique beaucoup de choses… Tu seras le seul à être au courant. Mon troisième enfant n’est pas d’Eric mais de l’homme dont il a pris la place ; je ne voulais pas un enfant de cet homme…. A l’époque j’étais follement amoureuse d’Eric et voulais un enfant de lui, mais Eric ne sait pas que cet enfant est d’un autre que lui
Aujourd’hui l’histoire se répète avec toi… cet enfant n’est pas de toi mais je ne veux pas un enfant d’Eric car c’est toi que j’aime à la folie !

La vie fait parfois un clin d’œil déroutant !
Spirit91
 
Messages: 10
Inscription: Mar 17 Avr 2012 12:02
Situation: Homme
Région: Ile de France

Re: Armelle est enceinte

Messagepar kokun52 » Mer 18 Avr 2012 19:46

Superbe histoire d'amour, Bravo Armelle
kokun52
 
Messages: 3
Inscription: Mer 18 Avr 2012 19:25
Situation: Homme
Région: Algérie

Re: Armelle est enceinte

Messagepar the3rd » Mer 11 Juil 2012 14:07

superbe histoire de candaulisme double..
the3rd
 
Messages: 3
Inscription: Mer 11 Juil 2012 13:55
Situation: Homme
Région: normandie

Re: Armelle est enceinte

Messagepar jansoli » Ven 13 Juil 2012 09:17

bizarre cetet situation, elel n'aime plus son mari mais se fait faire un enfant par lui et elelveut que son amanta ccepte etc..ça ne tiens pas debout ça
cest le monde a l envers moi ma femem a eu un bb de son amant je le sais et je l'eleve c'est la tradition ça..comme ds beaucoup de couples normaux et moi de mon cote j'ai engrosse mas ecretaire
jansoli
 
Messages: 13
Inscription: Ven 13 Juil 2012 09:11
Situation: Homme
Région: Paris

Re: Armelle est enceinte

Messagepar Spirit91 » Ven 13 Juil 2012 13:50

J'adore les personnes qui sont "rationnelles"... il leur manque un atout : "l'intuition"
Spirit91
 
Messages: 10
Inscription: Mar 17 Avr 2012 12:02
Situation: Homme
Région: Ile de France

Re: Armelle est enceinte

Messagepar jansoli » Ven 13 Juil 2012 13:52

hihih t''es rigolo toi,spirit qui se veut spirit..uel... hahahah c'est trop drôle
jansoli
 
Messages: 13
Inscription: Ven 13 Juil 2012 09:11
Situation: Homme
Région: Paris

Re: Armelle est enceinte

Messagepar Spirit91 » Ven 13 Juil 2012 15:19

Eh Jansoli... fais moi plaisir : corriges tes fautes d'orthographe si tu veux dialoguer. Une histoire est une histoire, mais je reconnais qu'elle est un peu compliquée pour un "primate" HIhihi Hahaha
Spirit91
 
Messages: 10
Inscription: Mar 17 Avr 2012 12:02
Situation: Homme
Région: Ile de France

Re: Armelle est enceinte

Messagepar jansoli » Ven 13 Juil 2012 16:50

quel plaisir subtil de se faire traiter de primate par un idiot...hihi,
où as tu vu des fautes dans mon mail?
regardes plutôt tes textes qui fourmillent de fautes d'orthographe et même de FRANçAIS,
dégages le plébéien.. ah ces manants...
jansoli
 
Messages: 13
Inscription: Ven 13 Juil 2012 09:11
Situation: Homme
Région: Paris

Re: Armelle est enceinte

Messagepar Spirit91 » Ven 13 Juil 2012 17:53

Pour Jansoli - Relis toi tout simplement :
"bizarre cetet situation, elel n'aime plus son mari mais se fait faire un enfant par lui et elelveut que son amanta ccepte etc..ça ne tiens pas debout ça
cest le monde a l envers moi ma femem a eu un bb de son amant je le sais et je l'eleve c'est la tradition ça..comme ds beaucoup de couples normaux et moi de mon cote j'ai engrosse mas ecretaire"

Maintenant rien ne t'interdit d'écrire des textes plutôt que de critiquer ceux des autres... Mais pour ça il faut avoir des idées et du style. Je ne vois aucun intérêt à poursuivre une conversation avec Toi. signé : "l'idiot"
Spirit91
 
Messages: 10
Inscription: Mar 17 Avr 2012 12:02
Situation: Homme
Région: Ile de France

Re: Armelle est enceinte

Messagepar jansoli » Ven 13 Juil 2012 19:44

tu es vraiment un parfait crétin, car tu n'es même pas capable de voir que c'etait un texte tapé à la hâte et qui liait (collait) les mots les uns aux autres mais SANS faute d'orthographe, tu es vraiment un minus habens ADIEU connard
jansoli
 
Messages: 13
Inscription: Ven 13 Juil 2012 09:11
Situation: Homme
Région: Paris

Suivante

Retourner vers Histoires sexe

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités